Archives du blog

Nouvelle Thésarderie

Vendredi 29 avril 2011

Lieu : ATTENTION, CHANGEMENT DE SALLE !

Salle de reunion du Pavillon Henri Chretien de l’Observatoire de la Côte d’Azur (Bâtiment numero 4) (position au sein du mont gros)

Planning :

  • 08h45 : Accueil des nouveaux arrivants.
  • 09h00 : Exposé de Camille POIGNARD intitulé : « Comment creer du chaos a partir d’une bifurcation de hopf~? ».
  • 10h15 : Pause café (ou thé (ou chocolat (…))).
  • 10h45 : Exposé de Giovanni RUGGIERO intitulé : « The Oceanic System: Model and Data ».
  • 12h00 : Repas à l’Observatoire. Le repas sera pris en charge par l’ADSFA pour les doctorants ne faisant pas partie de l’Observatoire.
  • 13h30 : Visite l’Observatoire pour participants de la Thésarderie.

Exposé de Camille Poignard

« Comment creer du chaos a partir d’une bifurcation de hopf ? »

Étant donnée une famille dépendant d’un paramètre réel, de champs de vecteurs lisses sur R^n , admettant une bifurcation de Hopf en un point critique, nous montrerons comment créer un système différentiel chaotique au voisinage de ce point par perturbation singulière de ce paramètre. Les motivations de ce travail viennent de l’analyse mathématique d’un hypothétique réseau de gènes a quatre variables et dix-neuf paramètres, inventé par J.J Tyson. Après avoir présenté le résultat, dont la démonstration repose sur la construction d’une section de Poincaré admettant un Horseshoe, nous l’appliquerons à cet hypothétique réseau de gènes, afin de trouver une région des paramètres pour lesquels ce système présente un comportement chaotique.

Référence: « Creating Chaos from a generic family of vector fields admitting a Hopf bifurcation », Camille Poignard.

Exposé de Giovanni Ruggiero

« The Oceanic System: Model and Data. »

I will introduce the oceanic system and present the basic approximations used to model it. Also, I will present some ways to improve the model performance by making use of observed data. The methods for doing this are the so-called « Data Assimilation methods » and consist to seek optimal corrections of the evolving model state combining information from the model background state and observations.

Nouvelle Thésarderie

Vendredi 11 février 2011

Lieu :

Observatoire de la Côte d’Azur. Batiment 13 : C.I.O.N, salle NEF (position du bâtiment)

Planning :

  • 08h45 : Accueil des nouveaux arrivants.
  • 09h00 : Exposé de Thibault Merle intitulé : « Les effets du NETL sur les éléments Mg et Ca dans les atmosphères d’étoiles géantes froides ».
  • 10h15 : Pause café (ou thé (ou chocolat (…))).
  • 10h45 : Exposé de Florent Rostagni intitulé : « Classification morphologique d’amas de galaxie ».
  • 12h00 : Repas à l’Observatoire. Le repas sera pris en charge par l’ADSFA pour les doctorants ne faisant pas partie de l’Observatoire.

Exposé de Thibault Merle

« Les effets du NETL sur les éléments Mg et Ca dans les atmosphères d’étoiles géantes froides. »

La plupart des analyses d’abondances faites dans les étoiles le sont généralement à l’Equilibre Thermodynamique Local (ETL). Cette hypothèse permet de calculer simplement le transfert de rayonnement dans les raies considérées pour l’analyse, en considérant que les états d’excitation et d’ionisation des éléments considérés sont fixés, pour une couche de l’atmosphère de l’étoile, par la donnée de la température et de la pression électronique dans cette couche ; c’est l’hypothèse forte de l’ETL.

Je montrerai comment relâcher cette contrainte pour des étoiles où cette hypothèse n’est pas valable et pour les éléments Mg et Ca. On parle de transfert de rayonnement Non ETL (NETL). En particulier, je montrerai comment sont construits les modèles d’atomes nécessaire à la résolution couplée des équations d’équilibre statistique et de transfert de rayonnement.

Les résultats concernant le triplet infrarouge du calcium ionisé, ainsi que du triplet rouge du calcium neutre seront présentés. Enfin, nous terminerons par une discussion des impacts sur la détermination des abondances chimiques que peuvent avoir ces écarts à l’ETL sur la formation des raies spectrales.

Evolution du rapport des largeurs équivalentes NETL/ETL de la raie à 8498 A du calcium ionisé pour une étoile de température effective fixée à 5000 K, en fonction de la gravité de surface ainsi que de la métallicité.

Exposé de Florent Rostagni

« Classification morphologique d’amas de galaxie. »

La découverte il y a dix ans de l’accélération tardive de l’expansion de l’univers et du fait que la majeure partie de son énergie consiste en une mystérieuse énergie noir est l’une des questions les plus intrigante de la cosmologie moderne. Actuellement on considère que les amas de galaxies sont les systèmes gravitationnellement liés les plus massifs de l’univers et sont l’aboutissement d’un processus de formation hiérarchique des structures : les galaxies s’assemblent pour former des groupes puis des amas de galaxies. Ainsi, l’évolution de la fonction de masse des amas permet de remonter la fonction de croissance des structures, qui dépend des paramètres cosmologiques (notamment l’équation d’état de l’énergie noire). Les phénomènes de fusion d’amas sont fréquents et affectent leurs propriétés physiques ainsi que celles des galaxies qui les composent. Il est donc crucial de caractériser la morphologie de ces systèmes et en particulier les écarts à l’équilibre dynamique et thermodynamique pour dériver leurs propriétés de manière non biaisée.
Pour ce faire, je développe un algorithme automatique de classification morphologique sur une base statistique. Il s’agit d’un algorithme 1D+2D : les amas sont d’abord traités le long de la ligne de visée en analysant la distribution des vitesses radiales de leurs galaxies puis dans le plan du ciel en étudiant la présence de sous-structures, grâce aux carte en densité de galaxies. Cet algorithme est appliqué à un échantillon d’amas provenant du relevé du SDSS.

Nouvelle Thésarderie

Jeudi 03 février 2011

Lieu :

Salle III du laboratoire Dieudonné.

Planning :

  • 12h45 : Accueil des nouveaux arrivants.
  • 13h00 : Exposé de Vincent Prieux intitulé : « Introduction à différentes méthodes d’imagerie sismique et relation avec leur résolution intrinsèque ».
  • 14h15 : Libération des otages.

Exposé de Vincent Prieux

« Introduction à différentes méthodes d’imagerie sismique et relation avec leur résolution intrinsèque. »

Introduction à différentes méthodes d’imagerie sismique et relation avec leur résolution intrinsèque. Présentation du problème inverse dans le cadre de l’inversion des formes d’onde, résolu par optimisation locale. Résumé des résultats de thèse sur la construction d’un bon modèle initial (par stéréotomographie) à l’inversion des formes d’ondes, et application de cette méthode sur le cas d’étude du champ pétrolier de Valhall en mer du Nord.

Nouvelle Thésarderie

Lundi 13 décembre 2010

Lieu :

Salle II du laboratoire Dieudonné.

Planning :

  • 08h45 : Accueil des nouveaux arrivants.
  • 09h00 : Exposé de Damien Broizat intitulé : « Solutions globales de l’équation de Boltzmann : l’approche mathématique ».
  • 10h15 : Pause café (ou thé (ou chocolat (…))).
  • 10h45 : Exposé de Alain Olivetti intitulé : « Introduction à la programmation parallèle ».
  • 12h00 : Repas (libération des otages).

Exposé de Damien Broizat

« Solutions globales de l’équation de Boltzmann : l’approche mathématique. »

On étudie ici la dynamique collisionnelle d’un système de particules, via le modèle cinétique établi par L.Boltzmann en 1872. Il s’agit d’une équation intégro-différentielle portant sur la densité de particules f(t,x,v) et comportant un terme de réaction non-linéaire qui constitue une difficulté mathématique assez importante.
En effet, les bornes naturelles sur f que fournit l’équation (notamment la conservation de la masse et la propagation de l’entropie : \int_v f |ln(f)| dv au cours du temps) ne suffisent pas à définir correctement cet opérateur intégral, empêchant ainsi l’obtention de solutions « traditionnelles » (au sens des distributions) en temps grand.
Le problème a été résolu de manière rigoureuse en 1989, avec l’introduction d’un nouveau type de solutions, reposant sur une technique de renormalisation due à R. DiPerna et P.L Lions. L’intérêt de cette méthode est qu’elle s’applique à la résolution d’autres problèmes cinétiques, notamment les équations de coagulation-fragmentation. Je tenterai donc de présenter brièvement la stratégie de résolution du problème, mettant en avant les principales difficultés mathématiques.

Exposé de Alain Olivetti

« Introduction à la programmation parallèle. »

Pendant cet exposé, je présenterais les connaissances que j’ai acquis sur la programmation en parallèle au cours de ces derniers mois.

J’introduirais les principes de bases de trois d’approches différentes :

  • OPENMP (Open Multi-Processing),
  • MPI (Message Passing Interface),
  • L’utilisation des GPU (Graphics Processing Unit) en général.

Par la suite je me focaliserais sur les deux premières méthodes avec des exemples concrets de programmation en langage C.

Références:

  • MPI
    • Cours de l’IDRIS sur le MPI.
    • Programmation sur un cluster : calculer pi avec MPI (GNU/Linux magazine ).
  • OPENMP
    • Cours de l’IDRIS sur l’ OPENMP.
    • Découverte de la programmation parallèle avec OpenMP (GNU/Linux magazine 122).

    *

  • GPU
    • OPENCL (Open Computing Language)).
    • CUDA (Compute Unified Device Architecture).

Nouvelle Thésarderie

Jeudi 18 novembre 2010

Lieu :

Salle III du laboratoire Dieudonné.

Planning :

  • 08h45 : Accueil des nouveaux arrivants.
  • 09h00 : Exposé de Brice Eichwald intitulé : « Rebonds sur une membrane vibrée : de la bille à la goutte ».
  • 10h15 : Pause café (ou thé (ou chocolat (…))).
  • 10h45 : Exposé de Laurent de Forges de Parny intitulé : « Phases Quantiques à très basse Température : vers une meilleure conduction électronique ».
  • 12h00 : Repas (libération des otages).

Exposé de Brice Eichwald

« Rebonds sur une membrane vibrée : de la bille à la goutte. »

Le but de cette étude est de s’approcher le plus possible de la caractérisation d’une goutte rebondissant sur un substrat hyper-hydrophobe oscillant. Pour cela nous allons considérer une bille qui rebondit sur un plateau oscillant pour commencer, puis on introduira une  » élasticité  » (pour tendre vers une goutte) grâce à un dispositif d’une bille rebondissant sur une membrane, forcée par un vibreur. Dans les conditions que nous avons choisies, nous faisons l’analogie entre une bille sur une membrane et une goutte sur un plateau.

* B. Eichwald, M. Argentina, X. Noblin, and F. Celestini. « Dynamics of a ball bouncing on a vibrated elastic membrane », Physical Review E.

Exposé de Laurent de Forges de Parny

« Phases Quantiques à très basse Température : vers une meilleure conduction électronique. »

La Physique actuelle doit relever de profonds challenges. L’un d’entre eux concerne directement la conduction du courant électrique. Il est évident que les technologies que nous utilisons quotidiennement seraient profondément affectées si nous avions la capacité d’avoir de meilleurs conducteurs. Ceci permettrait notamment d’accélérer le développement des « énergies propres » et probablement d’apporter une contribution majeur au problème écologique actuel. Mais pas seulement … Ceci permettrait d’avoir des ordinateurs plus puissant, des IRM plus performant, etc …
Mon travail théorique et numérique porte indirectement sur l’étude de tels conducteurs, nommés « Supraconducteurs ». J’utilise un système d’atomes « ultra froids » afin d’étudier des phases quantiques, telle que la « superfluidité », qui entre en jeu dans la supraconductivité. Je m’intéresse plus particulièrement à l’influence du magnétisme dans de telles phases ainsi qu’aux transitions de phases quantiques. Notez que je présenterai mon travail de façon accessible, voir parfois vulgarisé afin de ne pas vous endormir comme beaucoup le font en séminaire.

* L. de Forges de Parny, M. Traynard, F. Hébert, V.G. Rousseau, R.T. Scalettar, G.G. Batrouni. « Phase diagram of spin-1/2 bosons in one-dimensional optical lattice », lien arxiv.

Représentation d’un piège magnéto-optique.